Viele auf dieser Homepage enhaltenen Partituren und Cds sind käuflich zu erwerben. Bitte schreiben Sie an Kontakt für Preise und sonstige Auskünfte.

11/1975: "Solitarum", für 6 Vokalisten und Elektronik

(Keine Übersetzung vorhanden)

Solitarum (1975), pour 6 Vocalistes
Cantate de chambre dàprés des textes de Raquel Jodorowsky

Pendant l'eté 1969, la péruvienne Raquel Jodorowsky lut à Quito son cycle de poémes Alnico y Kemita qu'elle nomma "poésie électronique". David Johnson l'accompagnait en improvisant avec des instruments qu'il avait fabriqueés.

J'étais fasciné par l'imagination "science-fiction" très audacieuse, l'activation, la 'poetisation' pourrait-on dire, du vocabulaire technique et sévère de la science, le langage vif e les caractéristiques musicales évidentes, que l'on retrouve aussi bien cachées dans la grande forme que dans le détail (ce cycle est sous-titré 'Cantata del Espacio' et, dans sa construction, corresponde á cette forme).

Je me décidai alors d'ecrire une composition qui pouvait résumer une grande forme 'historique' (comme la cantate) avec des sons électroniques et modulations (qui doivent reproduire l'idée' de 'poésie électronique' et je fis des esquisses.

En 1976 je terminai Solitarum, commandée par le Collegium Vocale Köln. La composition fut créè a Witten en avril 1976.

Cette oeuvre est dédiée au Collegium Vocale Köln et a la poétesse. Huit poémes (de treize en tout) du cycle Alnico y Kemita représentent le matériau de départ.

Le résultat est une sonorité 'archaique', 'modale', moyennageuse'. C'est comme si l'on voulait regarder audessus de nos tétes du passé vers l'avenir.

Auftrag: Collegium Vocale Köln
Uraufführung: Witten, 1976

Manuskript